Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

GérontoLiberté

Date d’expiration des médicaments antalgiques : le gaspillage ?

16 Août 2016, 05:20am

Publié par Bernard Pradines

Date d’expiration des médicaments antalgiques : le gaspillage ?

 

Si l’on croit Cantrell (Cantrell et al, 2012), la stabilité de médicaments périmés depuis longtemps (28 à 40 ans) serait maintenue, au moins pour 12 des 14 substances étudiées par ces auteurs.

Dans l’étude publiée en 2012, les deux substances retrouvées à des quantités moindres étaient l’aspirine et une amphétamine. Le doute subsiste pour la phénacétine avec des résultats différents entre deux échantillons. Par contre, parmi les autres substances demeurées stables figurent le paracétamol et la codéine. Or, la date limite d’expiration du paracétamol en France est de l’ordre de trois ans, sachant que cette limite est fixée par le fabricant lui-même.

Bien sûr, des questions se posent : les médicaments utilisés aux USA ne sont pas les mêmes en France. La stabilité des substances actives semble meilleure pour les présentations solides que pour les présentations liquides. Les conditions de conservation jouent aussi un grand rôle. Les contrôles de la production ainsi que les méthodes analytiques ont évolué depuis la fabrication des substances étudiées. Enfin, trois substances ont été retrouvées dans des quantités supérieures à l’affichage initial.

En conclusion, des études de validité, indépendantes, devraient être entreprises pour limiter l’énorme gâchis de médicaments inutilisés et parfois éliminés dans des conditions coupables pour l’environnement. C’est pourquoi je communique ces remarques à l’agence française du médicament (ANSM).

Source :

Cantrell L, Suchard JR, Wu A, Gerona RR. Stability of active ingredients in long-expired prescription medications. Arch Intern Med. 2012 Nov

26;172(21):1685-7.

Texte complet en ligne ci-dessous :