Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

GérontoLiberté

Des vidéos pour nos directives anticipées ?

2 Octobre 2014, 07:31am

Publié par Papi

Des vidéos pour nos directives anticipées ?

Un court commentaire de ce texte peut être lu en bas de page après avoir cliqué sur "1 commentaire" en haut et à droite.

Pour un médecin, demander à un patient en fin de vie ou à sa famille de faire un choix parmi les différentes options possibles présente un certain nombre de difficultés. Les intéressés ignorent tout de ces options, hésitent à poser des questions, ne connaissent pas les soins palliatifs. Il arrive que la famille veuille que tout soit fait pour prolonger la vie du patient, en toute sincérité ou parfois pour se déculpabiliser de l’avoir négligé pendant des années.

Une association anglo-saxonne à but non lucratif a réalisé en plusieurs langues une douzaine de vidéos explicites filmées soit sur des mannequins soit sur des patients montrant par exemple une intubation, une réanimation cardio-pulmonaire. Elles doivent être visionnées en présence d’un médecin qui, éventuellement, ajoute des commentaires.

L’analyse des réactions a montré que les patients dans leur grande majorité choisissaient les soins les moins agressifs beaucoup plus souvent que s’ils avaient reçu une information seulement verbale et recherchaient avant tout une fin de vie paisible. Les familles se sentaient sécurisées dans leur choix grâce à l’information apportée.

Les vidéos ne sont pas accessibles au grand public. Leur diffusion à grande échelle permettrait-elle à tout un chacun de rédiger de directives anticipées en meilleure connaissance de cause ? Est-elle souhaitable ?

Sources

Videos aim to inform patients about their medical options at the end of life

http://www.washingtonpost.com/national/health-science/videos-aim-to-inform-patients-about-their-medical-options-at-the-end-of-life/2014/06/02/b0eae002-c63f-11e3-8b9a-8e0977a24aeb_story.html

Pour aller plus loin

http://www.commonwealthfund.org/publications/newsletters/quality-matters/2012/june-july/qa

http://www.scie.org.uk/socialcaretv/video-player.asp?v=dementiaendoflifecare

Pour charger les vidéos vous devez vous inscrire. Le chargement est gratuit.

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/19949010

Use of video to facilitate end-of-life discussions with patients with cancer: a randomized controlled trial.

Nombreux liens vers d’autres publications

Commenter cet article

anne marie 02/10/2014 17:48

maman dans le coma a l’hôpital de lavaur, 1h après y etre entrée
l'interne est venue me voir,et m'a demandé d’être courageuse,ma sœur qui était infirmière libérale est venue peu après,on nous as autorisé de rester prés d'elle,alors qu'elle était en soins intensifs.
nous avons apprécié l'humanité de l'interne

Pradines 03/10/2014 08:20

Oui, être autorisé à rester près de son parent ou ami devrait devenir une règle dans toute la mesure du possible. Parfois, ceci n'est pas réalisable pour des raisons techniques. Souvent, c'est la difficulté de s'occuper aussi du visiteur, en sus du patient, qui empêche cette mesure d'humanité; Merci pour votre témoignage.

Pradines 02/10/2014 08:41

Il conviendrait de vérifier que la manière de présenter ces situations influe ou non sur la décision des participants. En effet, privées de leur contexte, les mesures de réanimation peuvent revêtir un aspect agressif qu'il est possible ou non de dédramatiser.