Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

GérontoLiberté

Primum non nocere (3ème partie)

11 Octobre 2016, 05:26am

Publié par Bernard Pradines

Primum non nocere  (3ème partie)
Primum non nocere  (3ème partie)

Ne pas nuire, ou encore « ne nuire en rien » aux malades. Voici un principe louable. Sa proximité avec les dix commandements bibliques fait de lui une recommandation morale, une sorte de précepte peu ou prou contemporain. Il constitue un socle, tant il est vrai que toute l’aventure humaine s’est accompagnée d’interdits et d’autorisations, voire de prescriptions. La difficulté apparait ici ; un autre adage universel vient en contrepoint : « l’enfer est pavé de bonnes intentions ». Serait-il possible qu’il fût possible de nuire sans le vouloir ? Qu’une telle attitude se dérobe à la conscience ?

Que la maltraitance puisse être parfois involontaire (voir lien ci-dessous) ? 

Pourquoi la médecine échapperait-elle à un tel constat qui concerne toutes les activités humaines ? Au fond, seule sa sacralisation récente pourrait expliquer l’incompréhension devant des effets adverses toujours involontaires en dehors des situations criminelles décrites dans les deux parties précédentes consacrées à ce sujet. Si l’on exclut l’intention de nuire en notre temps et en notre lieu, en quoi l’impératif hippocratique demeure-t-il d’actualité ?

Dans la quatrième partie, j’envisagerai les facteurs amenant à mettre ce précepte en échec.

Commenter cet article