Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

GérontoLiberté

Au bout de la route

2 Juin 2017, 05:33am

Publié par Louis Lacaze

Au bout de la route

Quand Oliver Sacks, professeur de neurologie à l’école de médecine de l’université de New-York venait d’apprendre qu’il était atteint d’un cancer du foie en phase terminale.

         "Il y a un mois, je nageais tous les jours sur un kilomètre et demi et comme je n’ai plus que quelques mois à vivre je dois décider quelle attitude adopter. J’ai eu de la chance, j’ai atteint l’âge de 81 ans, j’ai adoré travailler, j’ai été entouré d’amour, j’ai écrit des livres. Beaucoup de mes contemporains sont morts, ma génération est en cours d’extinction, j’en suis parfaitement conscient.

Depuis quelques jours il m’est possible de prendre de la hauteur pour faire le bilan de ma vie qui défile sous mes yeux comme un paysage. Je ne ressens pas de l’indifférence, plutôt un détachement. Je m’intéresse toujours aux conflits du Moyen-Orient, au réchauffement climatique, aux inégalités sociales, mais je ne me sens plus impliqué, je laisse ces problèmes aux nouvelles générations.

Je n’ai plus de temps disponible à consacrer à des futilités. Je ne regarderai plus les actualités tous les soirs à la télé, je n’écouterai plus les discours politiques. Je vais renforcer mes amitiés, dire au revoir à ceux que j’aime, continuer à écrire, à voyager si j’en ai la force. Et m’amuser un peu si j’en ai le temps.

Je ne vais pas dire que je n’ai pas peur. Mais je ressens surtout de la gratitude. J’ai aimé et j’ai été aimé, j’ai beaucoup reçu et j’ai beaucoup donné. J’ai lu, j’ai voyagé, j’ai pensé, j’ai écrit. Et je me réjouis de voir que les jeunes générations comptent des éléments surdoués, l’avenir est en de bonnes mains.

J’ai surtout l’impression d’avoir eu beaucoup de chance, d’avoir été un animal doué de raison et de sensibilité qui a vécu sur une planète magnifique. Je considère cela comme une aventure et un privilège merveilleux."

Source :

Commenter cet article