Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

GérontoLiberté

Un scandale sinon rien !

23 Juin 2017, 05:33am

Publié par Bernard Pradines

L’évocation des maltraitances reste délicate, voire impossible, dans la plupart des situations réellement vécues. Pourtant, chacun d’entre nous peut devenir maltraitant.

Dénoncer, c’est cafter, ce qui est mal vu, voire dangereux, depuis l'école maternelle. Les peines prévues par le code pénal sont d’une telle sévérité que tout témoin hésitera à franchir le Rubicon. Dénoncer, c’est trahir, c’est prendre le risque de la fermeture d’un établissement avec les problèmes d’emploi pour les personnels et de relogement pour les résidents et leurs familles. Il conviendra donc de « laver le linge sale en famille » et de ne pas « scier la branche sur laquelle on est assis ». Surtout par ces temps de chômage massif. Si la non-assistance à personne en danger et le non-signalement des faits sont punis par la loi, la crainte de la « dénonciation calomnieuse » peut être dissuasive si des preuves a posteriori ne peuvent pas être facilement établies.

Ainsi peuvent s’expliquer les scandales dont la presse se fait régulièrement l’écho : il n’y a pas de juste milieu avec la reconnaissance sereine du risque permanent et généralisé de maltraitance. Non, ce sera le scandale sinon rien.

Commenter cet article