Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

GérontoLiberté

Efficacité des masques contre le Sars-Cov-2 : comment ?

27 Novembre 2020, 06:17am

Publié par Louis Lacaze

Faire défiler avec la roulette de la souris :

 

Personnes âgées : propositions pour le monde d’après. Troisième thème : trouver une place

24 Novembre 2020, 06:28am

Publié par Bernard Pradines

Image issue du site : https://www.gralon.net/annuaire/sante-et-beaute/etablissement/page-web-trouver-une-place-en-ehpad--74146.htm

Image issue du site : https://www.gralon.net/annuaire/sante-et-beaute/etablissement/page-web-trouver-une-place-en-ehpad--74146.htm

Trouver une place. Voici une phrase qui prend tout son sens lorsque la situation l’exige. Un lieu, un havre, un endroit où se poser ! Vite.

Aussi longtemps que je vais bien, je ne m’en soucie guère. Mais si un membre de ma famille ne peut plus vivre dans sa maison et ne relève pas pour autant d’un établissement de soins ou d’accompagnement de la dépendance, je réalise à quel point un dispositif adapté fait défaut. Être malade et/ou dépendant, c’est une découverte personnelle impossible à partager.

Une société solidaire, soucieuse du sort des plus vulnérables d’entre nous, s’honorera en anticipant leur devenir sans chercher à en tirer profit. Elle devra n’avoir aucun objectif lucratif et ne pas connaitre le « marketing ». Elle ne vendra pas de service en faisant miroiter monts et merveilles. Elle voudra seulement mettre en adéquation les besoins et les moyens. La dimension humaine et professionnelle sera déterminante. Les multiples relations formelles sous la forme de partenariats tisseront les liens bénéfiques pour contrecarrer la souffrance des bénéficiaires.

Il s’agira de répondre rapidement aux besoins croissants de la population en offrant des réponses adaptées à des besoins évidents, qu’ils soient sur le long terme ou bien sur une période de répit. 

Personnes âgées : propositions pour le monde d’après. Deuxième thème : l’actionnariat

20 Novembre 2020, 06:27am

Publié par Bernard Pradines

Image issue du site : http://www.realites.com.tn/2015/04/conference-sur-lethique-professionnelle/

Image issue du site : http://www.realites.com.tn/2015/04/conference-sur-lethique-professionnelle/

Extraits :

"La question est la suivante : est-il éthique, moral, de profiter financièrement des revenus des personnes âgées et de leurs familles lorsque celles-ci sont obligées de recourir à un hébergement en établissement ?

Ainsi, une proposition pour le monde d’après pourrait être formulée en ces termes : tout bénéfice réalisé dans une activité relative à l’accompagnement des personnes âgées devrait être réinvesti dans ce secteur et non attribué à des actionnaires, même partiellement."

Texte :

En France, Korian est le premier groupe en capitalisation boursière devant DomusVi, Les Opalines, Noble Age, etc.[1]

Le secteur privé à but lucratif des EHPAD en France s’accroit régulièrement en pourcentage de parts de marché. Il représente 21 % des places en EHPAD en 2015, tous statuts confondus. Sa progression est spectaculaire entre 2011 et 2015 puisqu’il accroit ses capacités de 12,4 % alors qu’il ne s’agit que de 0,8 % pour le secteur public hospitalier et de 4,4% pour le secteur public non hospitalier. [2]

Trois sources de financement sont à l’œuvre : hébergement à la charge des résidents et de leurs familles, dépendance à celle des Conseils Départementaux et soins à celle de l’Assurance Maladie. L’actionnariat intéresse désormais un secteur a priori vécu comme non marchand : celui des établissements et services aux personnes âgées.

Pour près de la moitié des ressources, ce système est donc financé par de l'argent public : dépendance (Conseils Départementaux) et soins (Assurance Maladie).

La marge des actionnaires est réalisée sur le budget d’hébergement.

Pour les EHPAD privés, cette marge a bondi de 4,9 % en 2015 à 7,8 % en 2017, bien davantage que dans la grande distribution.

En soi, le principe de l’actionnariat est constitutif du modèle économique actuel. La question est la suivante : est-il éthique, moral, de profiter financièrement des revenus des personnes âgées et de leurs familles lorsque celles-ci sont obligées de recourir à un hébergement en établissement ? Cette question se situe au-delà de l’efficacité économique de ce dispositif. Il serait intéressant qu’une enquête d’opinion soit réalisée auprès d’un échantillon représentatif de la population française.

Ainsi, une proposition pour le monde d’après pourrait être formulée en ces termes : tout bénéfice réalisé dans une activité relative à l’accompagnement des personnes âgées devrait être réinvesti dans ce secteur et non attribué à des actionnaires, même partiellement.