Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

GérontoLiberté

Articles avec #canicule

Vague de chaleur : dangers particuliers

15 Juillet 2015, 19:27pm

Publié par Bernard Pradines et Papi

A partir d’une publication récente (source NIH) librement adaptée, nous avons tenté de lister les facteurs qui augmentent le risque de présenter un coup de chaleur ou une hyperthermie mortelle en cas de vague de chaleur chez la personne âgée :

  • La déshydratation souvent surestimée quant à sa dangerosité par rapport à l’indispensable rafraîchissement environnemental et corporel très préoccupant quand on vit seul sous les toits d’une grande ville, sans climatisation. Lors de la vague de chaleur de Chicago en 1995, une panne électrique a interdit l’usage des climatiseurs. Par ailleurs, les bouches d’incendie avaient été ouvertes pour s’asperger dans la rue, ce qui avait empêché l’eau de parvenir aux étages supérieurs les plus exposés. A l’inverse, le risque d’une surhydratation préventive n’est pas nul, en particulier chez des personnes utilisant des diurétiques : ainsi la dilution du sodium peut s’ajouter à sa déperdition pour créer des désordres métaboliques bien connus pour leur retentissement neurologique.
  • L'hypertension artérielle.
  • Des pathologies cardiaques, pulmonaires ou rénales ainsi que toutes les maladies qui causent faiblesse et fièvre. Sans oublier le risque accru du fait des troubles cognitifs qui empêchent des adaptations rationnelles à la chaleur.
  • La consommation de nombreux médicaments ou des mesures diététiques  telles qu’un régime restrictif en sel.
  • La réduction de la sudation causée par des traitements tels que les diurétiques, les sédatifs, les tranquillisants et certaines médications à visée cardiaque ou antihypertensive. Ajoutons-y le rôle néfaste des neuroleptiques sur la régulation thermique  corporelle.
  • Les changements cutanés liés à l’âge tels qu’une circulation sanguine altérée ou des glandes sudoripares inefficaces.
  • Le fait d’être en surpoids ou au contraire en poids insuffisant.
  • L’usage de l’alcool.

Sources :