Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

GérontoLiberté

Articles avec #conduite automobile

Comportements à risques chez les personnes présentant des signes suspects de démence

27 Décembre 2016, 06:14am

Publié par Louis Lacaze

Comportements à risques chez les personnes présentant des signes suspects de démence

Amjad (Amjad et al, 2016)  ont divisé une population de 7600 personnes de plus de 65 ans en différentes catégories après les avoir examinées de manière systématique. Chez 457 d’entre elles, le diagnostic de démence avait déjà été établi. Pourtant 581 autres présentaient des signes de démence qualifiée de « probable » et 996 une démence dite « possible ». Enfin, 5575 ne présentaient aucun signe en faveur de cette pathologie. Les auteurs se sont ensuite intéressés aux activités qui pouvaient présenter des dangers potentiels : par exemple la conduite automobile, la préparation de repas chauds, la gestion des finances, la prise des médicaments, les visites chez le médecin sans accompagnement. Le pourcentage des personnes  qui exerçaient ces activités en ignorant qu’elles présentaient des signes de démence était nettement plus élevé chez celles qui n’étaient pas au fait de leur état que chez celles qui en étaient informées.

Les auteurs concluent que la démence est systématiquement sous-diagnostiquée, soit parce que le patient n’a pas conscience des symptômes qu’il présente ou nie leur existence, soit parce que les médecins répugnent à communiquer le diagnostic car il n’existe aucun traitement curatif efficace en 2016. Ils suggèrent qu’un diagnostic précoce permettrait aux familles de définir ce que leur vieux parent n’est plus en mesure de faire. Encore faudra-t-il convaincre celui-ci d’accepter ses nouvelles limites. Par exemple, une proposition d’installer des webcams dans le logement pour vérifier que le robinet du gaz est bien fermé risque d’être mal ressentie et interprétée comme un espionnage insupportable.

Sources

Pubmed : Amjad H, Roth DL, Samus QM, Yasar S, Wolff JL. Potentially Unsafe Activities and Living Conditions of Older Adults with Dementia. J Am Geriatr Soc. 2016 Jun;64(6):1223-32

Risky Behaviors Common in Seniors With Probable Dementia http://www.medpagetoday.com/Geriatrics/GeneralGeriatrics/58304

Halima Amjad, MD, Potentially Unsafe Activities and Living Conditions of Older Adults with Dementia

http://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1111/jgs.14164/abstract résumé

http://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1111/jgs.14164/pdf  étude complète

Conduite automobile dangereuse : comment aborder le sujet ?

22 Janvier 2015, 08:23am

Publié par Papi

Conduite automobile dangereuse : comment aborder le sujet ?

Une psychologue américaine propose une stratégie intéressante.

Avant tout il est conseillé de ne pas donner des ordres : « tu ne dois plus conduire ! Ta vue a baissé, tu n’as plus de réflexes ».  Ces ordres étant généralement suivis d’une justification : « tu as failli percuter la voiture blanche au carrefour. Heureusement qu’elle a freiné alors qu’elle avait la priorité. Ce n’est pas la première fois que ça t’arrive, il te faut cesser de conduire».

Et voici la réaction la plus probable : « je sais conduire, mêle toi de tes affaires, ne me parle plus de ça ».

Dans le scénario qui précède,  la psychologue suggère de remplacer la confrontation par un jeu de questions ouvertes débouchant sur dialogue amenant la personne concernée à reconnaitre qu’elle a un problème. Elle suggère l’approche qui suit :

- J’ai eu peur quand la voiture blanche a foncé sur nous. Comment tu te sens quand tu conduis ?

- J’ai eu l’impression que cette voiture arrivait de nulle part. J’ai eu peur.

- Il y a de quoi avoir peur quelquefois. Tu es sûre que tu y vois bien ?

- Tu crois que j’ai un problème avec mes yeux ?

- Pourquoi ne pas en parler au docteur quand on le verra ?

- On peut toujours essayer.

La recette ne doit pas être des plus faciles à appliquer, son auteur suggère de ne pas l’utiliser avant de l’avoir expérimentée sur  un ami ou un membre de la famille.

Source

Librement adapté d’un article de caring com : http://www.caring.com/articles/senior-driving-approach-issue-driving?utm_content=20141001&utm_campaign=website&utm_source=suggests&utm_medium=email

N.B : Cet article a été repris et complété par AgeVillage à l'adresse suivante :

http://www.agevillage.com/actualite-12190-1-sante-conduite-automobile-personnes-agees.html

Troubles intellectuels au volant : celui qui ne veut rien entendre

29 Septembre 2014, 10:51am

Publié par Papi

Image empruntée au site http://www.caradisiac.com/
Image empruntée au site http://www.caradisiac.com/

Un court commentaire de ce texte à lire en bas de page après avoir cliqué sur "1 commentaire" en haut et à droite.

Pour tout ce qui touche à la voiture, une personne étrangère à la famille sera souvent plus convaincante. On peut solliciter un ami, un voisin en lui recommandant de ne pas insister en cas de réaction violente.

Le médecin référent doit être sollicité et abordera le sujet avec son patient.

Trucs et astuces

Les choses ne sont pas simples, on l’aura compris. Des familles ont raconté comment elles avaient affronté des situations conflictuelles :

- Nous avons caché les clés et dit qu’on ne pouvait pas les faire reproduire.

- Mon mari a enlevé les fusibles.

- Nous avons mis un message sous le capot : « Surtout ne réparez pas ! »

- Nous avons débranché la batterie, mis la voiture sur cales et il est tout heureux de s’y installer de temps à autre.

- Faire ça était terrible, mais nous savions que c’était pour son bien.

Vous avez été convaincant(e), pensez aux compensations

- Si la personne n’habite pas chez vous, rendez-lui souvent visite.

- Conduisez-la aux endroits où elle serait allée si elle conduisait encore.

- N’oubliez pas de la faire participer aux réunions de famille.

- Encouragez-la à prendre le bus, accompagnez-la lors des premières fois.

- Faites-lui découvrir des activités nouvelles qui n’exigent pas l’utilisation d’une voiture (marche, jardinage…). Le traumatisme lié à la perte de l’indépendance et à la blessure d’amour propre liée à la perte de l’usage de la voiture sera atténué.

Sources : nombreux articles publiés aux Etats Unis avec une mention spéciale pour les articles de www.caring.com :

http://www.caring.com/questions/how-can-i-stop-my-father-driving?utm_source=welcome_to_caring&utm_medium=email&utm_campaign=expert-help-is-here:7&utm_content=20130405