Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

GérontoLiberté

Articles avec #demographie

Loi d’adaptation de la société au vieillissement

3 Janvier 2016, 06:07am

Publié par Bernard Pradines

Loi d’adaptation de la société au vieillissement

La loi relative à l'adaptation de la société au vieillissement est entrée en vigueur le 1er janvier 2016. Mon objectif ci-dessous : exposer de la manière la plus courte possible les éléments importants de la nouvelle loi à partir de l’intervention d’une députée ayant voté le texte, Jacqueline Fraysse, cardiologue.

Extraits entre guillemets :

 « Plus de 18,9 millions de personnes auront soixante ans ou plus en 2025, et plus d’une personne sur trois en 2060. Quant au nombre de personnes de plus de quatre-vingt-cinq ans, il va quadrupler d’ici 2050. »

… « les cadres vivent en moyenne plus de six ans de plus que les ouvriers, et dans un état de santé beaucoup moins dégradée.»

… « Les dispositions favorisant le maintien à domicile, comme la revalorisation de l’allocation personnalisée d’autonomie, ou l’objectif d’adapter 80 000 logements privés pour les rendre accessibles aux personnes âgées, ce qui leur permettra de rester chez elles le plus longtemps possible, sont des mesures indispensables. »

 … « Ce texte pose par ailleurs les premiers jalons d’une reconnaissance du droit des aidants » dont « l’instauration d’un droit au répit».

… La députée se félicite de la « possibilité offerte aux préfets de proposer prioritairement des logements du contingent préfectoral à des personnes en perte d’autonomie liée à l’âge ou au handicap. »

… Elle salue la « transformation du congé de soutien familial en congé de proche aidant, pouvant être pris, dans certains cas, sans que le salarié ait à en avertir son employeur plus de quarante-huit heures à l’avance. »

Selon Jacqueline Fraysse, « un seul point, toujours le même, vient assombrir le contenu de ce texte, celui des moyens financiers » … « soit moins de la moitié de ce qu’il faudrait pour mener à bien la réforme de l’autonomie tant attendue par nos concitoyens. »

De plus le texte «ne traite pas d’un problème essentiel pour les personnes concernées et leurs familles, celui du reste à charge » en moyenne, de 1 500 euros par mois en établissement spécialisé.

Or, « les tarifs d’hébergement dans les EHPAD ne cessent d’augmenter – le coût moyen d’un tel hébergement est aujourd’hui de 2 892 euros par mois » alors que « plus de 800 000 retraités vivent aujourd’hui sous le seuil de pauvreté dans notre pays, et que plus de 10 % d’entre eux, dont une majorité de femmes seules, perçoivent une pension inférieure à 600 euros par mois. »

Sources :

 

Âge, handicap et solitude

17 Juin 2014, 07:10am

Publié par Bernard Pradines

Âge, handicap et solitude

Les résultats d’une étude initiée par IMS Health donnent les résultats suivants si l’on en croit « Les Echos » du 19 mars 2014 :

« La vieillesse est le principal «facteur favorable à l’apparition de la dépression», souligne l’étude. Mais ce n’est pas le seul. La solitude joue aussi un rôle important - plus le taux de célibataires est élevé, plus la région est touchée -, de même que le handicap, et aussi le fait de ne pas avoir d’enfants. »

Notons toutefois que cette étude, non accessible sur Medline, a été réalisée à partir de la consommation d’antidépresseurs. Or, on sait que dépression et consommation d’antidépresseurs ne sont pas superposables. Autrement dit, tous les patients déprimés ne consomment pas d’antidépresseur, loin de là. De même, tous les patients sous antidépresseurs ne sont pas traités pour dépression (par exemple pour anxiété ou douleur neuropathique) ou bien la prescription a été rédigée à tort pour dépression.

Par ailleurs, les auteurs se contentent de constater que les régions de France les plus touchées, dont le Limousin, sont celles dont la population âgée est la plus nombreuse. Ceci est un indice, mais non une preuve d’une réelle corrélation dite positive entre antidépresseurs et âge, encore moins d’une telle corrélation entre dépression et âge. Par exemple, on peut imaginer que la dépression est mieux prise en charge en Limousin par des antidépresseurs, ce qui ne serait pas surprenant du fait de la présence d'un centre universitaire réputé en Psychogériatrie.

Ces considérations n’enlèvent pas l'intérêt de considérer la vieillesse, la dépendance et la solitude comme des facteurs potentiels de dépression.

Source : http://www.lesechos.fr/economie-politique/france/actu/0203383067576-le-limousin-region-la-plus-deprimee-de-france-658223.php

Risque d’isolement des personnes âgées : des chiffres

9 Août 2013, 21:04pm

Publié par Bernard Pradines

Les personnes de plus de 65 ans ont une espérance de vie de 20 ans aux USA mais :

  • 28 % des américains de plus de 65 ans vivent seuls. Pour les femmes : 46 %
  • alors que 72 % des hommes de plus de 65 ans sont mariés, seulement 45 % des femmes le sont et 37 % sont veuves
  • presque la moitié des femmes de plus de 75 ans vivent seules

En France, les chiffres de l’INSEE sont éloquents et rendent compte d’une situation comparable à celle des USA :

Part selon l'âge des hommes et des femmes vivant seuls en 1999 et 2005 : une aggravation entre 1999 et 2005.

Risque d’isolement des personnes âgées : des chiffres