Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

GérontoLiberté

Articles avec #dependance

Personnes âgées : propositions pour le monde d’après. Deuxième thème : l’actionnariat

20 Novembre 2020, 06:27am

Publié par Bernard Pradines

Image issue du site : http://www.realites.com.tn/2015/04/conference-sur-lethique-professionnelle/

Image issue du site : http://www.realites.com.tn/2015/04/conference-sur-lethique-professionnelle/

Extraits :

"La question est la suivante : est-il éthique, moral, de profiter financièrement des revenus des personnes âgées et de leurs familles lorsque celles-ci sont obligées de recourir à un hébergement en établissement ?

Ainsi, une proposition pour le monde d’après pourrait être formulée en ces termes : tout bénéfice réalisé dans une activité relative à l’accompagnement des personnes âgées devrait être réinvesti dans ce secteur et non attribué à des actionnaires, même partiellement."

Texte :

En France, Korian est le premier groupe en capitalisation boursière devant DomusVi, Les Opalines, Noble Age, etc.[1]

Le secteur privé à but lucratif des EHPAD en France s’accroit régulièrement en pourcentage de parts de marché. Il représente 21 % des places en EHPAD en 2015, tous statuts confondus. Sa progression est spectaculaire entre 2011 et 2015 puisqu’il accroit ses capacités de 12,4 % alors qu’il ne s’agit que de 0,8 % pour le secteur public hospitalier et de 4,4% pour le secteur public non hospitalier. [2]

Trois sources de financement sont à l’œuvre : hébergement à la charge des résidents et de leurs familles, dépendance à celle des Conseils Départementaux et soins à celle de l’Assurance Maladie. L’actionnariat intéresse désormais un secteur a priori vécu comme non marchand : celui des établissements et services aux personnes âgées.

Pour près de la moitié des ressources, ce système est donc financé par de l'argent public : dépendance (Conseils Départementaux) et soins (Assurance Maladie).

La marge des actionnaires est réalisée sur le budget d’hébergement.

Pour les EHPAD privés, cette marge a bondi de 4,9 % en 2015 à 7,8 % en 2017, bien davantage que dans la grande distribution.

En soi, le principe de l’actionnariat est constitutif du modèle économique actuel. La question est la suivante : est-il éthique, moral, de profiter financièrement des revenus des personnes âgées et de leurs familles lorsque celles-ci sont obligées de recourir à un hébergement en établissement ? Cette question se situe au-delà de l’efficacité économique de ce dispositif. Il serait intéressant qu’une enquête d’opinion soit réalisée auprès d’un échantillon représentatif de la population française.

Ainsi, une proposition pour le monde d’après pourrait être formulée en ces termes : tout bénéfice réalisé dans une activité relative à l’accompagnement des personnes âgées devrait être réinvesti dans ce secteur et non attribué à des actionnaires, même partiellement.

Alerte par smartphone pour les aides à domicile

11 Septembre 2020, 05:49am

Publié par Bernard Pradines

Alerte par smartphone pour les aides à domicile

 Les technologies de l'information et de la communication (TIC) offrent de nouvelles possibilités pour les services d’accompagnement des personnes âgées. Une étude pilote d'observation longitudinale a été menée dans les services à domicile du département du Gard en France. Les employés des services à domicile de l'ADMR (Aide à Domicile en Milieu Rural) ont suivi 130 personnes âgées vivant à domicile et ne souffrant que de déficiences modérées. Une échelle visuelle analogique (EVA) a été utilisée sur un smartphone pour évaluer la santé globale chaque fois que les personnes âgées étaient visitées. Un système d'alerte a été conçu pour informer la personne âgée et / ou une personne responsable de toute détérioration de l'état de santé. Tous les événements médicaux et sociaux ont été enregistrés tout au long de l'étude ayant duré neuf mois.

Résultats: 138 personnes ont été incluses et 106 ont été évaluées. 37 alertes ont été effectuées, 21 ont été confirmées et 16 ont été considérées comme des faux positifs. Seuls les employés sans formation spécifique ont signalé les fausses alertes positives. Six alertes médicales graves ont été communiquées dont un cancer encore non diagnostiqué, une hospitalisation pour diabète décompensé, une hospitalisation suivie du décès six mois plus tard et une hospitalisation dans un cadre de soins de suivi.

Ainsi, celles et ceux qui sont quotidiennement au contact des personnes âgées vulnérables peuvent participer à l’amélioration du soutien à domicile en détectant et signalant facilement les situations suspectes. 

Cette étude pilote devrait être prochainement étendue à quatre autres départements français.

Source : Bousquet J, Meissonnier M, Michalet V, et al. A novel approach to integrated care using mobile technology within home services. The ADMR pilot study. Maturitas. 2019;129:1-5. doi:10.1016/j.maturitas.2019.07.023

La douleur après l’orage

4 Septembre 2020, 05:02am

Publié par Bernard Pradines

La douleur après l’orage

Selon Vittori (Vittori et al, 2020), les conséquences prévisibles à long terme de la Covid-19 devraient être anticipées.

 

Première stratégie : l'anticipation des risques posés par la pandémie de COVID-19 pour les patients et les professionnels de santé. Les autorités devraient être incitées à mobiliser des ressources à ces fins et à réunir des équipes multidisciplinaires à mesure que la pandémie augmente et commence à se dissiper, pour identifier les patients et les professionnels les plus vulnérables afin de gérer leurs problèmes de santé mentale.

La deuxième stratégie consiste à surveiller les survivants du SDRA[1] de la COVID-19 pour identifier les facteurs de risque de développement d’un état de stress post-traumatique (ESPT), d’une douleur chronique et d'un syndrome de type fibromyalgique. Cette surveillance devrait être dotée d’outils thérapeutiques (pharmacologiques, psychologiques et professionnels) visant à atténuer le risque de développer un syndrome douloureux et ses séquelles.

 

La troisième et dernière stratégie devrait  se concentrer sur la planification d'études multidisciplinaires et multicentriques pour identifier la prévalence et l'histoire naturelle des incapacités physiques et psychologiques, y compris la douleur chronique et d'autres séquelles à long terme chez les survivants du SDRA de la COVID-19 afin d'évaluer l’efficacité des traitements mis en œuvre.

 

Source :

Vittori A, Lerman J, Cascella M, et al. COVID-19 Pandemic Acute Respiratory Distress Syndrome Survivors: Pain After the Storm? Anesth Analg. 2020;131(1):117-119.

 

[1] SDRA : syndrome de détresse respiratoire de l’adulte