Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

GérontoLiberté

Articles avec #prevention

Vaccination antipneumococcique chez les personnes âgées

25 Août 2017, 11:32am

Publié par Bernard Pradines

Vaccination antipneumococcique chez les personnes âgées
Vaccination antipneumococcique chez les personnes âgées

Le pneumocoque a la réputation d’être un tueur des personnes âgées, en particulier dans le contexte de la grippe hivernale. La vaccination est peu pratiquée en France. Pourtant, les recommandations lui laissent la part belle du fait du nombre de pathologies en relevant chez les personnes de plus de 65 ans.

Les voici résumées après un bref glossaire :

VIH : virus de l’immunodéficience humaine

IP : infection à pneumocoque

VPC13 : vaccin pneumococcique conjugué 13-valent : Prevenar 13® (conjugué)

VPP23 : vaccin pneumococcique non conjugué 23-valent : Pneumo 23® (non conjugué)

A partir de l’âge de 2 ans, la vaccination est recommandée pour les patients à risque.

J'ai noté en caractères bleus et gras les pathologies fréquentes chez les personnes âgées :

a) immunodéprimés (patients concernes par les recommandations de vaccination des immunodéprimés et patients atteints de syndrome néphrotique) :

- aspléniques ou hypospléniques (incluant les drépanocytoses majeures);

- atteints de déficits immunitaires héréditaires;

- infectes par le VIH, quel que soit le statut immunologique;

- sous chimiothérapie pour tumeur solide ou hémopathie maligne;

- transplantés ou en attente de transplantation d’organe solide;

- greffes de cellules souches hématopoïétiques;

- traités par immunosuppresseur, biothérapie et/ou corticothérapie pour une maladie auto-immune ou inflammatoire chronique;

- atteints de syndrome néphrotique.

b) non immunodéprimés porteurs d’une maladie sous-jacente prédisposant a la survenue d’IP :

- cardiopathie congénitale cyanogène, insuffisance cardiaque;

insuffisance respiratoire chronique, bronchopneumopathie obstructive, emphysème;

- asthme sévère sous traitement continu;

- insuffisance rénale;

- hépatopathie chronique d’origine alcoolique ou non;

- diabète non équilibré par le simple régime;

- patients présentant une brèche ostéoméningée, un implant cochléaire ou candidats a une implantation cochléaire.

Pour les personnes (adultes et enfants) âgées de 5 ans et plus, à risque élevé d’une infection pneumococcique, quel que soit le risque :

- les personnes non antérieurement vaccinées reçoivent la primo-vaccination pneumococcique par une dose de VPC13 suivie 8 semaines plus tard d’une dose de VPP23. Le schéma est identique (séquence VPC 13 suivi de VPP 23) que la personne soit ou non immunodéprimée.

- les personnes qui n’ont reçu antérieurement que le vaccin VPP23 pourront recevoir une injection du VPC13 si la vaccination antérieure remonte à plus de 1 an ; l’injection ultérieure du VPP23 sera pratiquée avec un délai minimal de 5 ans par rapport à la date de l’injection du VPP23.

- les personnes déjà vaccinées suivant la séquence VPC13 - VPP23 pourront recevoir une nouvelle injection du VPP23 en respectant un délai de 5 ans après la précédente injection de ce même vaccin.

Exemple :

Bernard P. a 67 ans. Il est vacciné par Pneumo 23® le 25 octobre 2016 sans avoir effectué au préalable l’injection de Prevenar 13®. Quelle attitude doit-il adopter sachant qu’il est porteur d’une affection à risque ? Quelles seront les dates de sa prochaine vaccination par le Prevenar 13® et de celle par le Pneumo 23® ?

 Source : http://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/calendrier_vaccinations_2017.pdf

Vaccinations : recommandations générales à partir de 65 ans

25 Août 2017, 05:30am

Publié par Bernard Pradines

Les recommandations officielles émises par le ministère français des affaires sociales et de la santé ont été mises à jour en avril 2017.

Elles sont subdivisées en des recommandations générales s’appliquant à toute la population et celles qui concernent des populations particulières et à risque.

Ci-dessous les recommandations générales à partir de 65 ans.

 

Grippe 

Une vaccination annuelle.

A noter un faible taux de vaccination dans cette population, de l’ordre de 50 % en France.

dTP

Une injection à 65 ans puis tous le 10 ans.

Zona 

Entre 65 à 74 ans : une dose. La nécessité d’un rappel est encore inconnue.

Ce vaccin vivant attenué est contre-indiqué chez les personnes immunodéprimées.

 

Source :

http://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/calendrier_vaccinations_2017.pdf

 

Pour bien vieillir, tricotez !

8 Août 2017, 05:25am

Publié par Louis Lacaze

Pour bien vieillir, tricotez !

"Les gens qui ne rient jamais ne sont pas des gens sérieux."

Georges Courteline

Une lecture de documents variés provenant de médecins, de clubs de tricotage (subventionnés - ou pas par des fabricants de pelotes ?) déborde d’enseignements.

Tricoter apporte une détente comparable  à celle associée à la méditation et au yoga. Avec un plus : on connait la satisfaction d’avoir réalisé quelque chose de concret, excellent pour votre ego. Votre rythme cardiaque va ralentir, votre tension artérielle baisser ainsi que votre taux de cortisol dans le sang, hormone du stress.

Autre avantage non négligeable : il est difficile de grignoter tout en tricotant; vous contrôlerez votre poids plus efficacement et pour la même raison vous diminuerez votre consommation de cigarettes. Si agiter vos doigts ne vous guérit pas totalement de votre arthrose, vous en souffrirez moins puisque votre cerveau ne peut pas à la fois contrôler le mouvement des aiguilles et transmettre une sensation de douleur. Certaines études annoncent une baisse du déclin cognitif et de la perte de mémoire chez les tricoteurs(ses). Jusqu’ici, cet effet n’avait été rencontré, sans être définitivement prouvé, que chez des sujets pratiquant des activités plus intellectuelles.

Prendre ces informations en considération exige beaucoup de prudence, mais si une personne âgée enfermée dans sa solitude s’ennuie ostensiblement lui suggérer de tricoter quelque chose peut avoir des effets positifs.

Un exemple me vient à l’esprit : au service SLD de l’hôpital d’Abi un résident passait ses journées à tricoter des chaussons pour la nuit qu’il distribuait aux autres résidents et aux visiteurs. Lui offrir de la laine à tricoter représentait pour lui le plus beau des cadeaux, mais si vous refusiez la paire de chaussons qu’il vous offrait pour la énième fois, vous aviez un ennemi pour la vie.

 Sources :

Un article du New-York Times

Brody

Une étude citée dans l’article du journal, publié dans J Neuropsychiatry Clin Neurosci.

Geda YE et al. Engaging in cognitive activities, aging, and mild cognitive impairment: a population-based study.

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/21677242  abstract

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3204924/  full text