Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

GérontoLiberté

Articles avec #solitude

Personnes âgées : propositions pour le monde d’après. Troisième thème : trouver une place

24 Novembre 2020, 06:28am

Publié par Bernard Pradines

Image issue du site : https://www.gralon.net/annuaire/sante-et-beaute/etablissement/page-web-trouver-une-place-en-ehpad--74146.htm

Image issue du site : https://www.gralon.net/annuaire/sante-et-beaute/etablissement/page-web-trouver-une-place-en-ehpad--74146.htm

Trouver une place. Voici une phrase qui prend tout son sens lorsque la situation l’exige. Un lieu, un havre, un endroit où se poser ! Vite.

Aussi longtemps que je vais bien, je ne m’en soucie guère. Mais si un membre de ma famille ne peut plus vivre dans sa maison et ne relève pas pour autant d’un établissement de soins ou d’accompagnement de la dépendance, je réalise à quel point un dispositif adapté fait défaut. Être malade et/ou dépendant, c’est une découverte personnelle impossible à partager.

Une société solidaire, soucieuse du sort des plus vulnérables d’entre nous, s’honorera en anticipant leur devenir sans chercher à en tirer profit. Elle devra n’avoir aucun objectif lucratif et ne pas connaitre le « marketing ». Elle ne vendra pas de service en faisant miroiter monts et merveilles. Elle voudra seulement mettre en adéquation les besoins et les moyens. La dimension humaine et professionnelle sera déterminante. Les multiples relations formelles sous la forme de partenariats tisseront les liens bénéfiques pour contrecarrer la souffrance des bénéficiaires.

Il s’agira de répondre rapidement aux besoins croissants de la population en offrant des réponses adaptées à des besoins évidents, qu’ils soient sur le long terme ou bien sur une période de répit. 

Veiller aux besoins d’assistance des seniors

4 Août 2020, 05:34am

Publié par Louis Lacaze

Veiller aux besoins d’assistance des seniors

Rien n’indique que la pandémie du Covid-19 soit derrière nous. Continuons à nous préparer à l’éventualité d’un nouveau confinement sans négliger les conséquences du précédent.

 

L’isolement présente de nombreux problèmes pour les séniors fragiles atteints de polypathologies chroniques. Ils ont du mal à s’adapter aux contraintes qui viennent altérer le rythme de leur vie quotidienne. La solitude et la dépression qui les guettent ne représente que la partie émergée de l’iceberg. Par exemple, le changement de nourriture imposé par les contraintes du confinement peut entrainer des complications cardiaques. Le manque d’exercice physique a pour conséquence une baisse des capacités de déplacement qui peut conduire à des chutes. Les personnes les plus âgées, fragiles, présentant des déficits cognitifs, auront moins de réserves si leur homéostasie est menacée.  Si leur état de santé s’aggrave, elles seront désorientées par les nouvelles procédures de consultation et s’abstiendront, fatalistes, de rencontrer leur médecin.

 

Diverses organisations en particulier les CCAS doivent coordonner leurs efforts pour identifier et ensuite aider les personnes à risque, contacter un membre de la famille, un voisin, un ami pour les suivre. Comment se procurent-elles de la nourriture ? Peuvent-elles la préparer ? Portent-elles leur appareil auditif ? Si elles utilisent un ordinateur qui peut les initier à Skype ? L’isolation sociale provoque des dégâts considérables sur les fonctions mentales aussi bien que physiques. Nous devons garder à l’esprit que dans les circonstances actuelles la population âgée est particulièrement vulnérable. La société doit se préparer à relever le défi auquel les seniors peuvent être à nouveau confrontés.

 

Source :

Steinman MA, Perry L, Perissinotto CM. Meeting the Care Needs of Older Adults Isolated at Home During the COVID-19 Pandemic [published online ahead of print, 2020 Apr 16]. JAMA Intern Med. 2020;10.1001/jamainternmed.2020.1661. doi:10.1001/jamainternmed.2020.1661

Covid19 - l'arrêt des visites en EHPAD, une forme de maltraitance ?

23 Juin 2020, 05:33am

Publié par Bernard Pradines

Covid19 - l'arrêt des visites en EHPAD, une forme de maltraitance ?