Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

GérontoLiberté

Articles avec #dignite

Un scandale sinon rien !

23 Juin 2017, 05:33am

Publié par Bernard Pradines

L’évocation des maltraitances reste délicate, voire impossible, dans la plupart des situations réellement vécues. Pourtant, chacun d’entre nous peut devenir maltraitant.

Dénoncer, c’est cafter, ce qui est mal vu, voire dangereux, depuis l'école maternelle. Les peines prévues par le code pénal sont d’une telle sévérité que tout témoin hésitera à franchir le Rubicon. Dénoncer, c’est trahir, c’est prendre le risque de la fermeture d’un établissement avec les problèmes d’emploi pour les personnels et de relogement pour les résidents et leurs familles. Il conviendra donc de « laver le linge sale en famille » et de ne pas « scier la branche sur laquelle on est assis ». Surtout par ces temps de chômage massif. Si la non-assistance à personne en danger et le non-signalement des faits sont punis par la loi, la crainte de la « dénonciation calomnieuse » peut être dissuasive si des preuves a posteriori ne peuvent pas être facilement établies.

Ainsi peuvent s’expliquer les scandales dont la presse se fait régulièrement l’écho : il n’y a pas de juste milieu avec la reconnaissance sereine du risque permanent et généralisé de maltraitance. Non, ce sera le scandale sinon rien.

Questionnaire anonyme, à remplir en ligne, relatif aux soins palliatifs

22 Juin 2017, 05:36am

Publié par Bernard Pradines

Hong-Kong : on peut dormir – et mourir dans les Macdos de la ville

13 Juin 2017, 05:40am

Publié par Louis Lacaze

Pouvoir se loger à Hong Kong, une des villes les plus chères du monde, dépasse les moyens financiers de nombreuses personnes. Officiellement 806 SDF dormaient dans la rue en 2015, vraisemblablement davantage d’après les services sociaux.

Ils peuvent trouver refuge dans les 253 Macdos ouverts 24 h sur 24. La direction générale précise que « tous les visiteurs sont les bienvenus, quelles que soient leurs motivations ». Les habitués arrivent pendant la nuit, s’installent, déplient leurs couvertures dans une section du restaurant. Le personnel aligne des tables pour leur créer un espace privé puis éteint la lumière.

Lorsqu’une vieille dame s’est récemment effondrée sur sa table, personne n’y a prêté attention ; elle paraissait dormir. Un client s’est aperçu qu’elle était décédée seulement le lendemain. Les caméras de surveillance ont révélé qu’elle s’était effondrée à 1 h 30 du matin.

Source :

Un article de Time le 13 novembre 2015 : People Come to Sleep and Die in Hong Kong’s 24-Hour McDonalds.

Ce thème de la pauvreté trouvant refuge dans un Macdo de New-York a déjà été évoqué sur le site dans les publications suivantes :

Le troisième âge au Macdo :

Urbanisme et sociologie. Pourquoi un Macdo particulier a-t-il été ciblé ?