Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

GérontoLiberté

Exercice physique obligatoire à l’hôpital ?

28 Février 2020, 06:20am

Publié par Louis Lacaze

Exercice physique obligatoire à l’hôpital ?

Il est regrettable que plus de la moitié des seniors hospitalisés n’aient pas retrouvé toutes leurs capacités fonctionnelles un an après leur sortie de l’hôpital. Un malade qui passe l’essentiel de son temps alité se retrouve certes à l’abri d’éventuelles chutes mais il y a un prix à payer : par exemple la perte de musculature  et l’augmentation du déclin cognitif.

 

Une étude espagnole a recherché si la pratique d’exercice physique pouvait s’accompagner d’effets positifs. 370 patients âgés de 75 à 101 ans ont été répartis entre un groupe témoin qui recevait des soins classiques et un groupe qui pendant une semaine a suivi deux séances par jour d’une durée de vingt minutes associant des exercices de musculation, d’équilibre et d’endurance à la marche.

 

Une fois le séjour à l’hôpital terminé, des différences significatives ont été notées entre les deux groupes dans leurs capacités physiques, cognitives et la présence de signes de dépression.

L’hospitalisation a conduit à une altération des capacités fonctionnelles dans le groupe témoin. La mesure de cette altération a été effectuée à l’aide de deux outils : l’index de Barthel[1] et l’échelle SPPB[2]. Le groupe bénéficiant de l’intervention connaissait une tendance inverse.

 

Les auteurs pensent que si une pratique raisonnée d’exercice physique à l’hôpital ne doit pas laisser espérer un allongement de leur durée de vie elle s’accompagne toutefois d’effets positifs susceptibles d’améliorer notablement la qualité de vie des seniors.

 

Commentaires de Bernard Pradines : cette étude a été menée en simple aveugle dans un seul centre. Elle a toutefois le mérite de pointer une fois de plus les risques liés à la désadaptation lors des hospitalisations. Elle renforce la nécessité d’un accompagnement soignant compétent plus nombreux dans ces temps de crise des disponibilités humaines.

Les personnes âgées meurent de plus en plus prématurément au Royaume-Uni

25 Février 2020, 06:00am

Publié par Bernard Pradines

Parution d'un article sur TV5 Monde mis à jour le 13 décembre 2019.

Extraits :

« La population la plus touchée et la plus fragile au Royaume-Uni est celle des personnes âgées qui ne peuvent souvent pas se payer une alimentation correcte, les prix ayant flambé, pas leurs pensions. »

« Alcoolisme, prises d'antidépresseurs, suicides causés par l'isolement social et économique : les personnes âgées meurent de plus en plus prématurément au Royaume-Uni. »

"Si plus de gens vivent sous le seuil de pauvreté, qu’on réduit les aides aux personnes âgées, que le budget du système de santé ne progresse pas, qu’il y a plus de sans-abri, peut-être qu’on ne devrait pas être surpris des conséquences".

COVID-19 et personnes âgées

24 Février 2020, 11:44am

Publié par Bernard Pradines